La PNL et Moi

Par hdab

Je ne vais pas faire une énième présentation de la PNL, internet en est rempli. Je vais plutôt te parler du lien entre la PNL et moi.

Je préfère dire ce que la PNL a changé dans ma vie. Et de surcroît ce qu’elle peut changer chez vous. Lorsque j’ai entendu parler la première fois de ma vie de la programmation neuro linguistique, je me suis dit « c’est quoi ce nouveau barbarisme ?! »

Encore une invention qui compte nous vendre du vent ? Et puis j’ai laissé mon intuition et ma curiosité prendre le pas sur ma méfiance. J’étais dans une période de ma vie où je me remettais beaucoup en question, doutant de moi et de mes choix. J’avais une piètre image de moi-même, mal dans ma peau, mal dans mes pompes. Il y avait un mot qui m’intriguait en particulier, le terme « programmation », ceci car je venais du monde scientifique et plus particulièrement du domaine informatique.

« Le cerveau peut être programmé ? Vraiment ? Et comment on s’y prend ? Nous ne sommes pas des machines. » Ce sont les premières réflexions qui me sont venues à l’esprit. Et puis mon esprit critique m’a poussé à creuser pour savoir de quoi il s’agissait.

La PNL ou Programmation Neuro-Linguistique est un ensemble coordonné de connaissances et de pratiques dans le domaine de la psychologie. Elles sont fondées sur une démarche pragmatique de modélisation, en ce qui concerne la communication et le changement. Elle a été élaborée par Richard Bandler et John Grinder dans les années 1970, aux États-Unis (Source : Wikipédia)

La PNL et moi : Phase de découverte

Ma première réaction en m’informant sur la PNL fut d’abord la méfiance. Méfiance par peur de me faire avoir, des pseudo méthodes de thérapie et de développement personnel, il y en a pléthore. Mais plus je lisais, plus je creusais, plus je découvrais et plus ce sentiment laissait place à autre chose. Une sorte de crainte, peur des effets sur moi et de ce que ça pouvait révéler de ma personnalité, de mes défauts et du travail à réaliser pour me remettre debout.

Et c’est alors que j’entends parler de Milton Erickson, le père de l’hypnose qui porte son nom. En découvrant sa vie, ses prouesses dans la thérapie sur des personnes jugées incurables, j’ai été impressionné par le génie quasi inconscient de cet homme. Je me suis donc mis sérieusement à étudier la PNL, qui est issue du travail de modélisation de Richard Bandler et John Grinder des meilleurs pratiques de leur époque, dont celles de Milton Erickson, mais aussi Virginia Satir (thérapie familiale) et Fritz Perl (Gestalt).

Quand j’ai vu ses multiples applications dans la vie courante, j’ai entièrement accepté et intégré l'utilité et le bien fondé du modèle proposé par la PNL. Outre le développement personnel et la thérapie, la PNL trouve des applications pratiques dans le management, le sport, la police, l’armée, le marketing, la vente et bien d’autres domaines.

La PNL et moi

La PNL et moi : Les bienfaits sur moi

À la suite de ces révélations, j’ai décidé de commencer à appliquer et pratiquer la PNL sur moi-même. Tout d’abord, j'ai accepté et intégré les différents présupposés de la PNL. Le premier est « la carte n’est pas le territoire ». J’ai donc relativisé mon point de vue par rapport à celui des autres. J’ai pu améliorer ma communication en prenant en compte l’avis des autres. Pour moi, qui aimais débattre et défendre fermement mon point de vue, ça n’a pas été simple. Mais désormais, je suis moins dans le conflit d’idée et plus dans l’écoute active et l’empathie envers l’autre.

Puis, j’ai testé les techniques d’ancrage. J’étais dubitatif au tout début, mais j’ai remarqué, avec la pratique, que le cerveau s’accommodait bien des stimulus qu’on voulait lui inculquer. Finalement, on pouvait programmer son cerveau (et le déprogrammer) !

Ensuite, j’ai exploré les sous modalités, le VAKOG (sous-entendu l’utilisation du sens préférentiel des individus : visuel, auditif, kinesthésique, olfactif ou gustatif).

Les effets de mes premières expériences avec la programmation neuro linguistique n’ont pas tardé à modifier ma perception de la vie, à me donner plus confiance et à me permettre l’accès à plus de ressources.

Je me suis dis alors pourquoi ne pas en faire mon métier ?

En PNL, le VAKOG (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif) désigne la technique des canaux sensoriels. Cette technique pose que la relation au monde extérieur passe nécessairement par au moins l'un des cinq sens.

Je deviens coach PNL

C’est tout naturellement que je me suis inscrit à la formation pour devenir coach praticien PNL. Celle-ci débutait le 25 avril 2019 (le jour de mes 40 ans 😊). J’étais parti pour un cursus de plusieurs mois. Cela allait me permettre de vous accompagner officiellement, grâce aux outils géniaux de la PNL qui m’avaient tant aidé.

Je n’ai cessé de pratiquer durant ma formation, en groupe de pair avec mes collègues de la formation, en famille, avec mes amis. Mes semaines prenaient la tournure d’un rêve. Je découvrais en profondeur la puissance de la PNL. J’étais loin de me douter de tous les trésors que j’allais encore découvrir ! De nombreux outils sont pour moi désormais des acquis, qui me permettent d’être efficace dans mes coachings. Je peux explorer l’inconscient, poser les questions qui amèneront les bonnes réponses. Proposer un diagnostic pertinent et un mode d’intervention efficace.

Mes premiers coachés, qui sont arrivés rapidement après ma certification évoluent dans le bon sens et me le font savoir. Et j’aime de plus en plus ça.

J’ai décidé de continuer l’aventure en améliorant constamment mes connaissances et ma pratique dans le domaine de la PNL et dans d’autres techniques de thérapie (EFT, AT, CNV, Hypnose…).

 

Alors n’hésitez plus et contactez-moi si vous voulez passez à un autre niveau de vous-même.

 

Partage cet article pour en faire profiter tes ami(e)s !